Le quartier général de la guilde des Praetorians. Bienvenue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eorh Linghas Solaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eorh Linghas

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 15/02/2010
Age : 98
Localisation : Auprès des edelweiss

MessageSujet: Eorh Linghas Solaris   Jeu 18 Fév - 23:43


Fiche d'identité
Nom: Linghas Solaris
Prénom: Eorh
Surnom: Eorh (!!)
Nom de clan: Le clan des Solaris
Profession: Rodeur
Caractère: Stricte et direct, franchise à volonté.

Rp
Le soleil part se coucher lentement, laisse place à la nuit peu à peu. Le Monastère de Shing Jea s’illumine alors de milles lanternes rouges disposées un peu partout sur des fils ralliés à un poteau en bois planté au beau milieu de la place centrale. Doucement, au fur et à mesure que la nuit arrive, des gens arrivent de toutes parts. Tyriens, Canthiens, Kurziks, Luxons, tous sont venus. Les raisons sont diverses ; pour les cadeaux, les jeux, l’amusement, faire la fête…

Dans un coin éloigné du monastère, où personne ne passe, est assis un jeune garçon, Eorh. Il vient tout juste de passer les épreuves de l’Instructeur avec succès, mais quelque chose l’attriste. La tête plongée entre ses genoux entourés de ses bras, il pense, il réfléchit. Mais l’heure n’est pas à la méditation, un grand feu d’artifice fit sursauter le jeune rodeur. Sorti de ses pensées il se rapprocha de la grande place centrale et put y voir une foule en train de danser, s’amuser, discuter, rigoler. Il eu à peine le temps de descendre les marches qu’un cri d’effroi glaça l’ambiance. Un étonnant silence s’installa dans le monastère. Au loin, un garde hurlait « Des démons ! Ils sont là ! » La foule commença à paniquer, à courir dans tous les sens. « Protégez l’Empereur ! Protégez l’Empereur ! » criait un soldat. Eorh resta figé là, à observer les gens affolés. Puis, son regard fut attiré au sommet d’une haute tour. Il plissa les yeux pour mieux voir ce qu’il y avait. Et il vit une créature sombre, accroupie. La créature remarqua le rodeur et sauta du haut de la tour pour atterir sans problème au sol dans un bruit sourd. Un grand vent de panique souffla encore dans le Monastère. La bête noire s’approchait lentement de Eorh qui ne bougeait pas, non, elle semblait être sûre d’elle, son regard ne trompait pas. Un vieil homme, plutôt bien habillé, courut au centre de la place et hurla « Cachez les charges célestes ! Ces démons ne doivent pas les prendre ! » Eorh regarda autour de lui d’un geste vif ; une boule étrange brillait à côté de lui. Il la prît puis, nargua la créature avec : « Hmm…c’est donc ça que tu veux…Et tu serais prêt à me passer dessus pour l’avoir ? Hein ? » La bête semblait s’énerver de plus en plus, à chaque pas. Dans un petit ricanement, le rodeur jeta la boule dans les airs, juste au dessus de sa tête, à ce moment là, la bête sombre se précipita sur Eorh en grognant. Dans un grand geste rapide, il déccrocha de son dos un arc. Alors que la créature allait lui fondre dessus, il retira une flèche de son carquois et fixa la bête, d'un geste, Eorh lacha la corde de son arc, la flèche partit et pénétra la poitrine de la bête. Le monstre noir s’effondra au sol dans un cri de douleur, puis s’immobilisa, sans vie, au sol. « Hé ! Les démons… » Eorh rattrapa la boule scintillante en chute et cracha sur le corps de la créature puis se dirigea vers le vieil homme…

Plusieurs autres démons envahirent le monastère. Ils couraient après la première personne venue, et dès qu’il voyaient une charge céleste, ils semblaient comme hypnotisés. Parmi les gens affolés qui essayaient tant bien que mal de se sauver, il y avait des « héros » des gens qui avait vécu des choses peu banales, en Tyrie, ou en Cantha. Des personnes qui avaient un courage d’acier, et un dévouement hors du commun. Ces gens là ont pris leurs armes, et ont prit part à une grande bataille ; la défense du Monastère de Shing Jea…

Les démons bondissaient de partout, ils jaillissaient de chaque recoin. Les guerriers, les plus robustes, partaient au corps au corps, sans hésitation. Les rôdeurs, archers rusés et précis tiraient des rafales de flèches sur l’ennemi qui tombait incessamment. Les élémentalistes, grands, fiers, brûlaient, gelaient, pétrifiaient, ou électrocutaient les créatures sombres. Les envoûteurs, dignes, déboussolaient ces démons. Les Nécromants, sombres, ralliaient chaque mort à leur cause, ou suçaient le sang noir des bêtes noires. Les Ritualistes, mystérieux, appelaient les grandes âmes pour apporter leur soutient dans la bataille. Les Assassins, incontrôlables, furtifs, prenaient par surprise les créatures. Les moines, bienfaiteurs, soignaient et protégeaient leurs frères d’armes coûte que coûte. Eorh prit part à cette bataille. Il rejoint un petit groupe éloigné, proche des remparts, derrière les habitations. Il créa autour de chacun un piège. Celui-ci protégea le groupe un moment. Juste le temps pour nettoyer les alentours. Plus aucun démon en vue. Ils décidèrent alors d’aller à la place centrale. Eorh observa les gens qui l’accompagnaient. Il y avait un guerrier, couvert de métal « comment fait-il pour courir avec ça sur le dos ? » se demandait Eorh. Sur sa droite il y avait aussi une petite ritualiste, il la reconnût grâce à son heaume qui lui couvrait les yeux. Le jeune rodeur n’a jamais compris comment les Ritualistes ne se cognaient pas dans le premier mur venu. À sa gauche, un grand nécromant. Ses cheveux étaient verts, et son visage…torturé, mais un léger sourire laisser croire qu’il prenait du plaisir à combattre. « Beuark ! » Et un peu plus loin derrière lui, une rôdeuse qui la salua d’un geste vif de la main. Elle portait un masque qui cachait son nez et tout le bas de son visage, mais ses jolis yeux parlaient pour elle…

Quand ils arrivèrent tous au niveau de la grande place, un étrange spectacle s’activa devant eux ; Les créatures noires étaient en train de tout casser. Seuls quelques braves soldats et héros tentaient d’abattre ces monstres. « Pour l’Empereur ! » Le guerrier chargea en direction du centre de la place, derrière son heaume, on pouvait voir son regard empli de haine et de rage. Le nécromant et la ritualiste partirent eux aussi, suivre le valeureux guerrier. Eorh resta un moment figée, observant le chaos causé par ces bêtes sauvages maléfiques. Il avait croisé d’autres monstres marins plus grands, plus imposants, mais jamais il n’avait vu une telle…haine, une telle…détermination à tuer. Il avait l’habitude des combats en hauteur, mais la terre ferme, tous au même niveau, c’était autre chose. Une main tapa sur son épaule droite. « Hey, c’est pas le moment de rêver, tu as sûrement des gens à protéger, y compris moi, non ? » La rôdeuse se tenait à côté de lui. Le son de sa voix était un peu étouffé à cause de son masque, mais laissait parraitre une si douce mélodie. Elle fixa le combat en face d’eux puis posa son regard sur Eorh. « Suis-moi » La rôdeuse plaça son arc derrière elle, de manière à ce qu’il ne tombe pas. Puis sortit de ses bottes deux dagues. « Et surtout, reste concentré ! » Elle partit accroupie, à une vitesse impressionnante vers le combat. Eorh fit de même et commença à lancer ses flèches sur ces horribles créatures…

Les démons grognaient toujours autant, et même plus fort durant la bataille. Mais les cris de rage, les hurlements de douleur, les rires vengeurs des humains se faisaient entendre tout aussi bien. A chaque cri douloureux que Eorh entendait, il en cherchait l’origine, puis, se précipitait sur la personne blessée. Dans le feu de l’action, il aperçu la rôdeuse, armée de ses dagues tâchées de sang noir à présent…

La bataille dura ainsi vingt-quatre heures. Les démons arrivaient toujours de toutes parts. Mais quelques renforts Canthiens arrivaient par moments du Port de Seitung. L’Empereur, quant à lui, ça faisait un moment qu’il n’était plus là. Quand les combats eurent cessés, des tas de cadavres gisaient au sol du monastère. Aussi bien des humains, que des démons. Chacun s’affairait à porter les morts humains d’un côté, puis les démons de l’autre, pour faire un immense feu. Pendant ce temps, Eorh, lui ne bougeait pas il était assis, au beau milieu de la place sanglante. Sa tête plongée dans ses mains, agenouillé, proche du corps de la petite ritualiste qu’il aait aperçu au début de la bataille. Son corps était tailladé au niveau des hanches et de la poitrine. Aucun sort de résurrection n’aurait été assez fort pour effacer de telles blessures. Il resta là à s'attrister sur le corps de cette pauvre fille morte aux mains de démons jusqu’au moment où une main douce vint se poser sur son épaule gauche. « ‘Va falloir que tu t’y fasses si tu comptes aller sur le continent, à Kaineng, c’est pas bien beau là-bas. » C’était à nouveau la rôdeuse. Eorh leva sa tête pour la regarder. Elle avait hôté son masque et dit « Tu as fait de ton mieux, tu en as sauvé d’autres, il y en a qui ont eu le courage de se sacrifier pour que les autres vivent et crois-moi, les Dieux le savent. » Le jeune rodeur se releva.

_ Eorh Linghas, dit-il. Ravie de te connaître.
_ Lena Layamone, tout autant enchantée, lui répondit la rôdeuse. Tu sais, tu devrais arrêter de te focaliser sur cette bataille. Mes avis que tu en livreras bien d’autres ! Et des plus grandes, plus horribles, plus dures, qui sait ?
_ Je vais suivre tes conseils. Ton assurance…tu me fais penser à quelqu’un…
_ Vraiment ? Je…hm…bon si tu l’dis...Aller ! Oublions tout cela veux-tu ? Je.. on va boire un peu de cet étrange vin de riz distribué par l’Empereur !

Voilà un bon mois que les festivités sont passées, qu’il n’y a plus de démons à Shing jea. Tout a repris son cours normal. Eorh a pu revenir sur l’île afin de se reposer. L’activité à Kaineng l’avait grandement fatigué. Pour se changer les idées, il allait souvent se balader le long d’une plage. Il observait l’horizon plat dessiné par la mer. Parfois, il repensait à ses meilleurs moments.. Mais très vite il évacua ses pensées. Il préférait effacer ça de sa mémoire. Maintenant, il voulait juste suivre le cours de sa vie, il aura sûrement des buts un peu plus tard…

Eorh, pleinement reposé, prit le chemin pour se rendre au Port de Seitung, pour ainsi rallier Kaineng, et poursuivre ses affaires. Il y arriva en milieu de journée, le moment où iil y a le plus de monde. Il tenta tant bien que mal à trouver un navire libre et parti s’asseoir dans un endroit calme du bateau. Soulagé, il passa sa tête hors du navire pour regarder son reflet dans l’eau. Il se souvenait l’avoir fait plus jeune, lorsqu’il avait encore son père. Son expression au visage avait mûrit, ses yeux ne reflétaient plus de naïveté, ni d’inconscience. Ses cheveux devenus assez longs, lui donnaient un air gracieux. C’est alors que quelque chose tomba dans l’eau non loin de la tête du rodeur. Dans un sursaut il releva la tête et observa autour de lui. Au loin, sur une colline en face du port, il vit un homme qui lui faisait signe. Ne souhaitant pas parler à personne, il fit comme si de rien n’était. Mais soudainement, un visage refit surface dans sa tête ; un garçon qui avait à peu près le même âge que lui. C’était l’un des premiers à le tolérer sur l'enseignement de l'Instructeur. Lui aussi avait survécu ? Mais comment ?!

HRP
Prénom: Maximo
Temps de jeu: 1xxx heures sur 52 mois (Surement plus, de mémoire)
La guilde me plaît? Quelle bête question! Je n'y serai pas sinon puis je suis un des pilliers de base à ce que je sache, non? *fait un énorme sourire* ( )
Envie: Simplement.. espérons que ça fonctionnera entre nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eorh Linghas Solaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Maison Solaris
» Equinoxe Xoltia planète de Solaris
» Un nom pour la 2nd Ville (Solaris choisi)
» Recrutement Deus-solaris
» Vasectomia, la sadidette qui broute aussi du bontarien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nulla Dies Sine Linea [NDSL] :: Administration [HORS RP] :: Le bureau de recensement :: Membres de la guilde-
Sauter vers: