Le quartier général de la guilde des Praetorians. Bienvenue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Empédocle A.N. Solaris [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Empédocle Solaris



Messages : 63
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Empédocle A.N. Solaris [TERMINE]   Jeu 25 Fév - 13:16

Nom/Gens : Solaris
Prénom/Prognomen : Empédocle, Alcibiade, Néron
Cognomen : Pas de Cognomen, mais quatrième du nom

Description morale : Empédocle est issu de la noblesse Vabbienne, et n'a pour ainsi dire, que peu quitté son palais natal. Il a reçut une éducation élitiste, entouré des meilleurs précepteurs de Vabbi et des autres contrées, ce qui a fortement influencé son caractère : Empédocle est un aristocrate pure souche, méprisant fortement les classes moyennes et attaché aux valeurs de la haute noblesse. Très cultivé, il est cependant légèrement couard au combat, et préfère de loin le combat éloigné, plutôt enclin à commander de loin plutôt qu'être au coeur de la bataille. Cependant, malgré cette carapace d'arrogance, le jeune homme cache un bon fond, une culture réelle, un intérêt pour les Hommes et finalement un certain talent pour la motivation. A vous de le découvrir, mais Empédocle, malgré toute son arrogance, est quelqu'un de très timide, en particulier avec les représentantes de la gente féminine. Motivation qu'il lui reste évidemment à développer, avec son jeune âge. Empédocle est un jeune garçon prometteur, qui apprendra avec le temps à maîtriser et réprimer ses pulsions. Il faut toujours prendre le temps d'apprendre ce qu'est réellement la vie, et l'empirisme fait défaut au jeune Solaris.
Description physique : Empédocle est un jeune homme qui a embrassé la cause des Parangons. Il est doté d'un physique avantageux, d'une stature appréciable, les cheveux argentés, coiffés d'une façon négligente sur son visage aux traits fins. Un sourire agréable, un regard bleu pénétrant. Une musculature fine témoigne de la jeunesse du corps d'Empédocle. Il est élégant, porte souvent une armure de plates souple, pour son entraînement régulier. Aucune cicatrice, pas de tatouage, aucun signe particulier ostentatoire. Il n'a rien d'un héros qui aurait baroudé dans tous les coins du monde.


Âge : 24 ans
Origines : Vabbiennes
Caste : Aristocratie
Place dans la guilde : Dirigeant.

Biographie : La naissance d'Empédocle Solaris fut déjà un évènement. En effet, la noblesse Vabbienne gardait des traditions dignes des Anciens Régimes : tout devait être public. Ainsi l'annonce de la grossesse de sa mère et l'accouchement même, en dépit des règles élémentaires d'hygiène. On présenta le nouveau né à la foule assemblée sur la place du Sénat de la principauté que dirigeait son père. Il fut un enfant tant désiré, et pendant sa prime jeunesse, on craint énormément pour sa santé. Empédocle était en effet un enfant de frêle constitution et d'un tempérament réservé, presque associal, ne se mêlant pas volontiers aux enfants des courtisans, préférant la présence des conseillers de son père. Cette attitude finit par l'alarmer : Empédocle, avant l'âge de raison, 16 ans dans la principauté, s'intéressait plus à la poésie, à l'art dramatique et à la littérature qu'au combat ou à la politique. Craignant de perdre à la fois son fils à le laisser ainsi à l'écart des activités viriles qui forment un homme et l'aident à avoir une plus solide constitution, et son honneur, avec un rejeton unique qui se comporte comme une précieuse, le Prince son père décida de mettre un terme à cette mascarade. Il parqua ses conseillers et ses enseignants et mit Empédocle au pied du mur : s'il suivait la formation militaire dispensée dans la principauté pendant une dizaine d'années, il pourrait reprendre ses petits jeux intellectuels avec l'Inteligentsia de la principauté. Acculé, le jeune homme fut obligé d'accepter ce compromis. Il avait à peine 15 ans.

Ce qu'il ignorait, c'est qu'évidemment, son père n'entendait pas le laisser reprendre ses études, puisqu'il espérait faire de son rejeton un prince puissant et respecté, un Optimates, un champion militaire et un requin politique. Pendant près d'une décennie, il fut enfermé dans une caserne, où chaque matin, un noble vabbian lui assénait les valeurs de la monarchie : orgueil, mépris à l'égard des mendiants et, en général, de tous ceux qui n'appartenaient pas à la noblesse. On l'entraîna à la dure, avec les instructeurs les plus sévères du pays. On apprit au jeune homme le combat au corps à corps (qu'il n'apprécie guère, préférant le lancer de javelot et le commandement à distance), la monte de Kirin qu'on avait fait venir spécialement de Cantha, l'infiltration, la rhétorique politique qui se rapprochait de la démagogie, toutes ces compétences qui finirent par annihiler les valeurs qu'Empédocle avait assimilées dans son enfance. L'adolescence provoqua en lui la formation d'un farouche hybris, comprenez par là une fierté invincible et un orgueil arrogant. Il était satisfait de voir son corps changer, devenir un bloc de muscles d'une élégance raffinée. Comme tous les jeunes gens, il se sentait indestructible, et pour conserver cette sensation, il était près à tout sacrifier. Quitte à devenir l'exact opposé de ce que les vieux sages lui avaient enseigné.

Cependant, une importante blessure sur le champ de bataille le ramena à la raison, et il en nourrit une certaine réticence à se relancer dans les combats trop rapprochés. Sa main, auparavant leste, devint hésitante, plongeant son père dans le désarroi le plus total. Il prit une nouvelle décision. Il y avait un homme qui venait de faire l'acquisition d'une principauté en Vabbi, à la suite d'un accord de l'assemblée des Princes. Un certain Autolycus, dont les mérites de combattant étaient loués à travers tout Vabbi. Il avait libéré Selbelkeh de l'influence des margonites et il avait su rassembler les princes. Il avait fait grande impression au père d'Empédocle, qui décida donc de le placer sous l'égide du prince étranger, pour qu'il inspire à son fils la confiance nécessaire sur les champs de bataille.

C'est ainsi que le jeune Empédocle se lia avec le troyen. Il apprit beaucoup à ses côtés, et le Prince Autolycus lui fit cadeau d'une arme magnifique, un javelot de Droknar, qu'il dut apprendre à maîtriser. Il participa à des batailles en Istan, reprenant de l'assurance, tâcha de résoudre des conflits, sous le regard avisé du troyen et de sa conseillère, une mystérieuse enseignante aux cheveux flamboyants, Alexiane Van Heidegger. Non seulement il lui apprit à correctement manier le javelot, mais, progressivement, il le ramena à des valeurs élémentaires, le préparant au passage de flambeau, avec l'aide d'Alexiane, excellente enseignante de philosophie diplomée de l'Académie Impériale. Une solide amitié naquit entre les deux hommes, faite de respect mutuel et de considération. Il fut le seul à percer sa couverture à jour.

Il le convoqua un jour dans son palais, après une séance d'entraînement. Le prince se tenait fier, vêtu de son armure élonienne teinte de noire, tandis qu'Empédocle avait encore son vêtement de disciple, accompagné d'Alexiane, ses lunettes sur son nez.

- Bienvenue, Empédocle Alcibiade Néron Solaris.

Empédocle ploya le genou et inclina la nuque, en un respectueux salut.

- Mon prince m'a fait mander?
- En effet. Tu n'es pas, cher filleul, dans l'ignorance de mes quêtes personnelles.

Le jeune homme hocha la tête.

- Je te suis depuis une année, ce qui est très peu, par rapport à l'entraînement que tu as reçu chez ton père. Mais je suis fort satisfait de tes progrès, ainsi que le professeur Van Heidegger, qui m'a transmis son rapport, quant à ta formation. Il est temps pour moi de te parler d'une quête que je vais te confier, et qui concerne à la fois ton avenir et le mien.

Il marqua une pause.

- Tu es du sang Solaris. Tu n'es pas sans savoir que ta famille compte de nombreuses branches disséminées dans tout le territoire, et tous les continents. Nombreux furent les dissenssions entre les membres de votre famille, mais il est venu le temps de l'unification : les temps sont troublés, où que vous puissiez aller. On dit que l'union fait la force, j'ai donc décidé de vous réunir, vous, descendants de combattants légendaires et de brillants politiciens. Les terres que m'ont donné les princes Vabbians seront pour vous votre base, pour reconstruire le clan Solaris, tel qu'il était dans sa gloire passée. Voici une liste des noms de ceux de ton clan que nous avons pu retrouver.

Alexiane Van Heidegger tendit un rouleau de parchemin, sans un mot. Empédocle jeta un oeil dessus. Eorh Linghas Solaris, Yoan Solaris, Faris Solaris... Tant d'autres noms... Il écarquilla les yeux.

- Et vous, mon Prince?
- Moi, je me dois de partir pour quelques missions périlleuses, et peut-être rendre les armes. Là où je vais, tu ne peux aller. Tu dois voler de tes propres ailes.
- Père...
- Vas, Empédocle. Que votre gloire retentisse.

Il le laissa alors, à sa déconcertation. Telle était la nouvelle mission d'Empédocle. Il lança alors les convocations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ndsl.forumsactifs.com
 
Empédocle A.N. Solaris [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Maison Solaris
» [Résolu] Empêcher le mouvement
» Equinoxe Xoltia planète de Solaris
» Un nom pour la 2nd Ville (Solaris choisi)
» Recrutement Deus-solaris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nulla Dies Sine Linea [NDSL] :: Administration [HORS RP] :: Le bureau de recensement :: Membres de la guilde-
Sauter vers: